fbpx

Prévenir En forêt

Saviez-vous que les incendies de forêt allumés par des activités humaines sont en baisse de 15 incendies par année depuis 1984 ? La SOPFEU travaille avec ardeur à toujours améliorer ce résultat en poursuivant ses efforts de sensibilisation. Découvrez nos conseils destinés aux utilisateurs de la forêt.

Qu’est-ce que la « proximité de la forêt »?

En matière de protection des forêts, la loi sur l’aménagement durable du territoire forestier ainsi que la règlementation qui en découle s’appliquent en forêt ou à proximité de la forêt.

Mais que veut dire l’expression «à proximité de la forêt»?

(expression que l’on retrouve notamment dans le cas de l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert ou la délivrance des permis de brûlage)

La loi et la règlementation ne le définissent pas clairement. La proximité de la forêt peut être relative, c’est pourquoi il n’y a pas de définition stricte. Cependant, on peut dire que vous êtes à proximité de la forêt s’il y a une possibilité que votre feu se rende jusqu’à la forêt si vous l’échappiez. Que ce soit par la dissémination des tisons par le vent ou par l’embrasement du combustible au sol (broussaille, herbes, etc.), s’il y a un risque que votre feu se rende jusqu’à la forêt, vous êtes considéré à proximité de la forêt.

Mais, attention, les risques de propagation sont liés à plusieurs éléments comme les conditions météorologiques, la période du jour et le type de combustibles. Par exemple, plus il vente, plus le risque augmente.

De même, au printemps, il faut être particulièrement vigilant. En effet, le combustible de surface, composé d’herbe sèche, de brindilles ou de mousse, s’enflamme facilement et risque de propager le feu à la forêt environnante. Vous pourriez donc être plus proche de la forêt que vous ne le pensez. Ce n’est donc pas une question de distance, mais de risque.

Si vous avez un doute, c’est probablement que vous êtes à proximité de la forêt.

Un feu fait dans une zone urbaine, dans une aire dégagée ou celui fait au milieu d’un labour très loin d’une forêt, sont des exemples de feux à ciel ouvert où la mesure ne s’appliquerait pas.

En territoire municipal, il faut aussi tenir compte des règlements municipaux qui peuvent à certains égards être plus restrictifs que ceux proposés par la SOPFEU et mis en vigueur par le MFFP.

Qu’est-ce qu’un « feu à ciel ouvert » ?
Tout feu brûlant librement ou qui pourrait se propager librement. Les éléments pyrotechniques (feux d’artifice), les instruments produisant des flammèches ou des étincelles (instruments de soudage) constituent des exemples de feux à ciel ouvert.

Ne sont pas considérées comme étant des installations pouvant créer des flammèches: Foyer au propane ou à l’éthanol.  Ces installations peuvent être utilisées lors d’interdiction.

Ne sont pas considérés comme des feux à ciel ouvert: les feux allumés dans des installations prévues à cet effet et munies de pare-étincelles, tels poêle, foyer, contenant de métal. Pour être réglementaires, les pare-étincelles doivent présenter des ouvertures d’une dimension maximale de 1 centimètre.

Voici ce qui est permis ou pas permis dans le cas d’une interdiction de feux à ciel ouvert.

Veuillez noter! Les feux qui sont faits sur un sol de terre battue ou de gravier ET dans un foyer muni d’un pare-étincelles (avec ouvertures maximales de 1 cm par 1 cm) sont permis.
Cependant, nous vous invitons à consulter votre municipalité. Cette dernière pourrait avoir une réglementation plus sévère qui aura préséance sur la réglementation du MFFP.

 

Comment savoir si c’est le bon moment pour faire un feu?
Veuillez noter que s’il y a une mesure préventive telle qu’une suspension de permis de brûlage ou une interdiction de faire des feux à ciel ouvert celle-ci est prioritaire à l’indicateur que vous fournirait le danger d’incendie. 
Le danger d’incendie de la SOPFEU est un indicateur vous expliquant la gradation des risques dans l’utilisation du feu. Quand vous décidez de faire un feu de brûlage ou un feu de camp, il est essentiel de prendre connaissance du danger d’incendie.

Vous retrouverez l’indice du danger d’incendie sur notre carte interactive, notre application mobile et nos panneaux d’inflammabilité.

  • BAS: Incendie de faible intensité à propagation limitée
  • MODÉRÉ: Incendie de de surface se propageant de façon modérée et se contrôlant généralement bien
  • ÉLEVÉ : Incendie de surface d’intensité modérée à vigoureuse qui pose des défis de contrôle lors du combat terrestre
  • TRÈS ÉLEVÉ : Incendie de forte intensité avec allumage partiel ou complet des cimes dont les conditions au front sont au-delà de la capacité des équipes terrestres
  • EXTRÊME: Incendie de cimes de fortes intensité, qui se propage à grande vitesse et qui peut devenir incontrôlable
N’oubliez pas! Les feux de camp sont proscrits lors d’une interdiction de faire des feux à ciel ouvert. Vérifiez les restrictions en vigueur avant de vous rendre en forêt.
Astuce de pro! Allumez votre feu sur le sol minéral loin de toute matière combustible afin de réduire les risques de propagation.
Quelles sont les étapes pour faire un feu sécuritairement?

Les feux de camp sont responsables de dizaines d’incendies de forêt chaque année. Voici les étapes à respecter pour profiter pleinement de votre feu en toute sécurité!

  1. PRÉPAREZ un endroit dégagé sur un sol minéral ne contenant aucune matière combustible (feuilles, herbe ou autre).
  2. ALLUMEZ un feu d’une dimension maximale de 1 mètre sur 1 mètre.
  3. SURVEILLEZ en tout temps et ayez toujours de l’eau à proximité.
  4. ÉTEIGNEZ en arrosant abondamment et en mélangeant les braises.
  5. VÉRIFIEZ qu’il n’y a aucune source de chaleur en touchant les cendres.

Veuillez noter que s’il y a une mesure préventive telle qu’une suspension de permis de brûlage ou une interdiction de faire des feux à ciel ouvert celle-ci est prioritaire à l’indicateur que vous fournirait le danger d’incendie. 
 N’oubliez pas! Un feu ne s’éteindra pas de lui-même. Des braises chaudes peuvent reprendre vie sous l’effet du vent.
Astuce de pro! N’hésitez pas à mettre vos mains dans les cendres pour vous assurer que le feu est bien éteint. Si vous doutez, arrosez de nouveau! 
Puis-je fumer en forêt?
Les mégots de cigarette, les allumettes et autres articles de fumeur représentent une cause importante d’incendie de forêt, surtout lorsque la végétation est sèche. Si vous fumez en forêt, il est donc primordial de bien disposer de vos résidus. Du 1er avril au 15 novembre, il est interdit de fumer en forêt ou à proximité de celle-ci dans l’exécution d’un travail ou au cours d’un déplacement, à moins que ce ne soit dans un bâtiment ou un véhicule fermé.

  • Pour éviter tout risque, ne fumez pas en marchant. Immobilisez-vous sur une surface dégagée.
  • Lorsque vous avez terminé, éteignez votre mégot en le mouillant ou en l’écrasant sur une roche. Déposez-le dans un endroit prévu à cet effet.

 N’oubliez pas! Au printemps, les risques se situent en surface. Même si la neige est encore présente, un mégot mal éteint peut allumer les feuilles mortes et l’herbe qui se trouvent au sol. 
Astuce de pro! Ne fumez pas pendant vos déplacements en véhicules tout-terrain. Ce comportement est d’ailleurs proscrit par le Règlement sur la protection des forêts.