fbpx

Garofeu

Après plus de 25 ans d’absence, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) est heureuse d’annoncer le grand retour d’un personnage qui a marqué l’imaginaire de nombreux enfants au cours des années 1980. Garofeu, le fier petit tamia rayé, reprend du service avec la SOPFEU. Il agira comme porte-parole de la Société auprès des enfants et des familles, afin de faire la promotion de la prévention des incendies de forêt.

Consciente que les jeunes sont un vecteur de changement social, la SOPFEU souhaite contribuer à former une nouvelle génération de citoyens responsables face à l’utilisation du feu. En s’adressant aux jeunes, la SOPFEU interpelle aussi les parents afin de les amener à être des modèles pour leurs enfants. Tout au long de la saison 2020, une série de douze vignettes présentant les « Astuces de Garofeu pour toute la famille » sera diffusée dans les médias sociaux. De plus, au cours des prochains mois, l’équipe de prévention de la SOPFEU développera du matériel pédagogique pour les enfants du préscolaire et du primaire.

L’histoire de Garofeu

Garofeu a fait sa première apparition publique le 31 mai 1979, en présence du ministre des Terres et Forêts de l’époque, M. Yves Bérubé, et ce, à l’occasion du banquet du 40e anniversaire de l’Association forestière québécoise. Le sympathique personnage devenait ainsi la figure de proue des campagnes de prévention menée par Conservation-Québec, un organisme regroupant les sept sociétés de conservation chargées de la protection des forêts avant la création de la SOPFEU.

Garofeu est un tamia rayé, communément appelé suisse. Il avait été choisi de préférence à tout autre animal à cause, bien sûr, de sa frimousse adorable, mais aussi en raison de ses qualités en forêt. La réputation du tamia est irréprochable. Il est sympathique et prévoyant. On le voit souvent en forêt et il a d’excellentes habitudes de conservation.
Son nom avait été déterminé à l’issue d’un concours organisé par Conservation-Québec au cours duquel plus de 10 000 suggestions avaient été reçues. C’est le jeune Marc Bérubé, de La Tuque, qui avait remporté le 100$ promis par le ministère des terres et Forêts.

La prévention avec Garofeu

N’hésitez à utiliser ces pictogrammes de prévention pour sensibiliser les jeunes.

PICTOGRAMME[ PRÉVENTION - ASTUCES DE PRO DE GAROFEU ]

Téléchargez le pictogramme
Soyez raisonnable lorsque vous faites un feu de camp. Celui-ci ne devrait PAS ÊTRE TROP GROS afin d’éviter les risques d’en perdre le contrôle.
GAROFEU vous rappelle qu’un feu de camp, qu’il soit fait pour se réchauffer, pour l’ambiance ou pour faire de la cuisson, ne devrait jamais dépasser un mètre par un mètre.

Évidemment, avant de faire un feu, il est préférable de vérifier le niveau du danger d’incendie sur le site de la SOPFEU ou sur son application mobile. Si le danger varie d’élevé à extrême ou s’il y a des vents de plus de 20 km/h, il vaut mieux s’abstenir afin de limiter le risque d’échapper son feu.
Un feu de camp doit être fait dans un endroit bien dégagé et sur un sol de terre, de sable ou de gravier. Il ne doit pas y avoir de matière inflammable telle que des broussailles ou des feuilles mortes autour du feu.

Ayez à portée de main ce qui est nécessaire pour éteindre votre feu en cas de besoin. Ne le laissez jamais sans la surveillance d’un adulte. Enfin, lorsque vous en avez terminé, vous devez l’éteindre complètement avant de quitter les lieux.