Communiqués

31 octobre 2019

Une saison plus calme que la normale pour le 25e anniversaire de la SOPFEU

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), qui célèbre son 25e anniversaire, a combattu 324 incendies au cours de la saison 2019. Il s’agit d’un total bien en deçà de la moyenne des dix dernières années qui se chiffre à 455 incendies. Les 5 779 hectares (ha) de forêt affectée sont six fois moins importants que la moyenne annuelle de 36 927 ha. Fait à souligner, le feu 72 du lac Hébert, situé à mi-chemin entre Lebel-sur-Quévillon et Chapais, a consumé, à lui seul, 97 % de la superficie brûlée cette année.

Printemps tardif et vague de chaleur en juillet

Ce bilan s’explique en partie par un printemps tardif avec des températures en dessous des normales pour les mois d’avril et de mai, devenant ainsi moins propice à l’éclosion d’incendies. Le 22 avril, le premier feu de la saison était rapporté, ce qui représente le début de saison le plus tardif depuis 1994.Début juillet, une première vague de chaleur est ressentie sur la province. Plusieurs secteurs sont alors la cible d’une interdiction de faire des feux à ciel ouvert du 8 au 13 juillet. Notons que 40% des incendies pendant ce mois ont été allumés par la foudre.

Prévention et soutien à l’Ouest canadien

Cette saison plus calme a permis à la SOPFEU de profiter des célébrations de son 25e anniversaire pour augmenter sa présence sur le terrain. Ainsi, au printemps, l’équipe de prévention a tenu deux semaines de sensibilisation dans les MRC des Laurentides et de la Vallée-de-la-Gatineau afin de prévenir les feux de brûlage de végétaux et de rebuts. De plus, pendant l’été, le personnel de la SOPFEU a ouvert toutes grandes les portes de huit de ses bases afin de rencontrer la population et présenter leur travail.Par ailleurs, les pompiers forestiers de la SOPFEU ont également prêté main-forte aux provinces de l’Ouest canadien. Soulignons que l’année 2019 constitue d’ailleurs une année record pour l’aide apportée par la SOPFEU aux autres provinces canadiennes, et ce, grâce à l’envoi de huit sections de pompiers forestiers en Alberta et au Manitoba, représentant 3 080 jours-pompiers.

Importance de la prévention des incendies de cause humaine

Cette année, 82 % des incendies allumés au Québec sont imputables à l’activité humaine. Cette proportion qui semble plus élevée pour 2019 est attribuable à une baisse des feux de foudre. Au-delà des statistiques, notre mission de prévention des feux de cause humaine demeure une priorité dans nos interventions.

Service de la prévention et des communications :

SIÈGE SOCIAL
Marie-Louise Harvey
Stéphane Caron
418 871-3341

BAIE-COMEAU
Isabelle Gariépy
418 295-2300

ROBERVAL
Josée Poitras
418 275-6400

MANIWAKI
Melanie Morin
819 449-4271

VAL-D’OR
Cathy Elliott Morneau
819 824-4100