fbpx

Prévenir À la maison

Vous souhaitez évidemment protéger votre maison ou votre chalet contre le feu. Voici une foule d’informations et de conseils qui vous permettront de réduire les risques qu’un incendie ne détruise vos biens ou qu’un feu allumé sur votre propriété ne se propage à la forêt.

Interdiction de feux à ciel ouvert – Les foyers avec pare-étincelles sont permis
Si vous possédez un foyer muni d’un pare-étincelles (avec ouvertures maximales de 1 cm par 1 cm), disposé sur un pavé ou sur un sol dégagé en terre battue ou en gravier, vous pouvez continuer à profiter de la chaleur d’un bon feu de foyer, et ce, même lors d’une interdiction de faire des feux à ciel ouvert.

Cependant, nous vous invitons à consulter votre municipalité. Cette dernière pourrait avoir une réglementation plus sévère qui aura préséance sur la réglementation du MFFP.

Voici ce qui est permis ou pas permis dans le cas d’une interdiction de feux à ciel ouvert.

* Les foyers extérieurs au gaz propane ou à l’éthanol ne sont pas ciblés par l’interdiction des feux à ciel ouvert, car ils ne produisent pas d’étincelles.

Qu’est-ce que la « proximité de la forêt »?

En matière de protection des forêts, la loi sur l’aménagement durable du territoire forestier ainsi que la règlementation qui en découle s’appliquent en forêt ou à proximité de la forêt.

Mais que veut dire l’expression «à proximité de la forêt»?

(expression que l’on retrouve notamment dans le cas de l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert ou la délivrance des permis de brûlage)

La loi et la règlementation ne le définissent pas clairement. La proximité de la forêt peut être relative, c’est pourquoi il n’y a pas de définition stricte. Cependant, on peut dire que vous êtes à proximité de la forêt s’il y a une possibilité que votre feu se rende jusqu’à la forêt si vous l’échappiez. Que ce soit par la dissémination des tisons par le vent ou par l’embrasement du combustible au sol (broussaille, herbes, etc.), s’il y a un risque que votre feu se rende jusqu’à la forêt, vous êtes considéré à proximité de la forêt.

Mais, attention, les risques de propagation sont liés à plusieurs éléments comme les conditions météorologiques, la période du jour et le type de combustibles. Par exemple, plus il vente, plus le risque augmente.

De même, au printemps, il faut être particulièrement vigilant. En effet, le combustible de surface, composé d’herbe sèche, de brindilles ou de mousse, s’enflamme facilement et risque de propager le feu à la forêt environnante. Vous pourriez donc être plus proche de la forêt que vous ne le pensez. Ce n’est donc pas une question de distance, mais de risque.

Si vous avez un doute, c’est probablement que vous êtes à proximité de la forêt.

Un feu fait dans une zone urbaine, dans une aire dégagée ou celui fait au milieu d’un labour très loin d’une forêt, sont des exemples de feux à ciel ouvert où la mesure ne s’appliquerait pas.

En territoire municipal, il faut aussi tenir compte des règlements municipaux qui peuvent à certains égards être plus restrictifs que ceux proposés par la SOPFEU et mis en vigueur par le MFFP.

Qu’est-ce qu’un « feu à ciel ouvert » ?
Tout feu brûlant librement ou qui pourrait se propager librement. Les éléments pyrotechniques (feux d’artifice), les instruments produisant des flammèches ou des étincelles (instruments de soudage) constituent des exemples de feux à ciel ouvert.

Ne sont pas considérées comme étant des installations pouvant créer des flammèches: Foyer au propane ou à l’éthanol.  Ces installations peuvent être utilisées lors d’interdiction.

Ne sont pas considérés comme des feux à ciel ouvert: les feux allumés dans des installations prévues à cet effet et munies de pare-étincelles, tels poêle, foyer, contenant de métal. Pour être réglementaires, les pare-étincelles doivent présenter des ouvertures d’une dimension maximale de 1 centimètre.

Voici ce qui est permis ou pas permis dans le cas d’une interdiction de feux à ciel ouvert.

Veuillez noter! Les feux qui sont faits sur un sol de terre battue ou de gravier ET dans un foyer muni d’un pare-étincelles (avec ouvertures maximales de 1 cm par 1 cm) sont permis.
Cependant, nous vous invitons à consulter votre municipalité. Cette dernière pourrait avoir une réglementation plus sévère qui aura préséance sur la réglementation du MFFP.

 

Le danger d’incendie est extrême, les feux sont-ils interdits?

La SOPFEU et le MFFP n’émettent pas systématiquement une interdiction de faire des feux à ciel ouvert lorsque l’indice du danger d’incendie atteint le niveau extrême. Cependant, cet indice vous indique qu’il y a un fort potentiel d’allumage et qu’un éventuel incendie se propagera rapidement et pourra devenir incontrôlable.

Dans ces conditions, vous devez donc redoubler de prudence et de vigilance. Feux de camp, mégot de cigarette, feux d’artifice et VTT hors sentier posent tous un risque pour la forêt.

N’oubliez pas! Plusieurs municipalités et sites de camping interdisent les feux lorsque le danger d’incendie est trop élevé. Assurez-vous de consulter les réglementations en vigueur avant d’allumer.
 Astuce de pro! Téléchargez l’application mobile de la SOPFEU (disponible sur iOS et Android) et recevez automatiquement des alertes lorsque le danger d’incendie franchit le niveau élevé dans votre région.
Brûlages de résidus, est-ce la bonne solution?

Chaque année, la SOPFEU et les pompiers municipaux interviennent sur de nombreux incendies causés par la perte de contrôle d’un brûlage. Avant de brûler vos résidus comme l’herbe, les feuilles et les branches mortes, envisagez ces autres options :

  • Les cueillettes de résidus verts,
  • Le dépôt des résidus à l’écocentre,
  • Le compostage.
N’oubliez pas! Les conditions printanières rendent la forêt particulièrement vulnérable. En raison de la sécheresse des éléments au sol (branches, feuilles, herbes), un feu peut plus facilement s’y propager.
 Astuce de pro! De nombreuses municipalités encadrent ou interdisent les brûlages. Avant d’allumer, consultez votre règlementation municipale.
Puis-je faire un feu ou un brûlage aujourd’hui?
Veuillez noter que s’il y a une mesure préventive telle qu’une suspension de permis de brûlage ou une interdiction de faire des feux à ciel ouvert celle-ci est prioritaire à l’indicateur que vous fournirait le danger d’incendie. 

Le danger d’incendie de la SOPFEU est un bon indicateur pour vous! Voici comment adapter votre comportement en fonction de chaque niveau.

  • BAS : C’est le bon moment pour effectuer vos brûlages ou vos feux de camp.
  • MODÉRÉ : Faites uniquement des feux de petite dimension.
  • ÉLEVÉ : N’allumez pas si la vitesse du vent est supérieure à 20 km/h et ne faites pas de brûlages.
  • TRÈS ÉLEVÉ : Faites des feux seulement dans des installations munies d’un pare-étincelles réglementaire (ouvertures de moins d’un centimètre).
  • EXTRÊME : Évitez de faire des feux.

Vous retrouverez l’indice du danger d’incendie sur notre carte interactive et sur notre application mobile. De nombreuses municipalités l’affichent également sur leur site Web.

N’oubliez pas! Lorsque vous allumez, assurez-vous d’utiliser un équipement prévu à cet effet ou installez-vous sur le sol minéral loin de toute matière combustible.
Astuce de pro! Téléchargez l’application mobile de la SOPFEU (disponible pour iOS et Android). Enregistrez votre municipalité dans vos favoris et soyez informés en tout temps du danger d’incendie dans votre secteur.