Pour signaler un incendie de forêt, composez le 1 800 463-3389 (FEUX).

Faites une zone coupe-feu de 10 m autour de votre chalet en retirant les matières inflammables.

Laissez 5 m entre vos arbres et élaguez-les de 2 m à partir du sol.

Pour les murs de votre chalet, privilégiez la tôle ou la brique.

Munissez votre cheminée ou votre poêle d’un pare-étincelles.

Centre de presse

Région Nord-Ouest le 30 mai 2011, 11 h

Vigilant même au printemps


​Source : 
Robert Lemay, agent à l'information
819 824-4100

Depuis le début du printemps, 29 incendies de forêt ont été combattus en région pour une superficie détruite de 40.2 hectares. De ce nombre, les pertes de contrôle lors des brûlages de nettoiement par les résidants ont occasionné 11 interventions de la part des pompiers forestiers de la SOPFEU.

Particularité à noter jusqu'à présent, les activités de récréation ont provoqué dix incendies ce qui est plus ce que nous enregistrons normalement. Une bonne proportion de ceux-ci est le résultat de négligence avec les articles de fumeur.

Les températures relativement fraîches jusqu'à présent n'ont pas provoqué d'assèchement rapide en forêt. Un portrait totalement différent de l'an dernier, alors qu'à la même période 71 feux avaient été détectés, dont 27 incendies allumés par la foudre, signe d'un printemps hâtif sans précipitations abondantes.

La verdure n'étant pas encore totalement installée en forêt, les débris au sol sont susceptibles de s'assécher rapidement après quelques heures d'ensoleillement. Dans une telle condition, la moindre source de chaleur peut mener à un incendie. L'utilisation du feu en milieu forestier doit être faite avec vigilance.

Bilan

Depuis avril 2011, il y a eu 29 incendies de forêt combattus en Abitibi-Témiscamingue et au Nord-du-Québec pour une superficie détruite de 40,2 hectares. L'an dernier à la même période, 71 feux avaient détruit 20 201 hectares. La moyenne régionale au cours des dix dernières années est de 33 interventions et 8 723 hectares incendiés.

Consulter le tableau