Pour signaler un incendie de forêt, composez le 1 800 463-3389 (FEUX).

Faites une zone coupe-feu de 10 m autour de votre chalet en retirant les matières inflammables.

Laissez 5 m entre vos arbres et élaguez-les de 2 m à partir du sol.

Pour les murs de votre chalet, privilégiez la tôle ou la brique.

Munissez votre cheminée ou votre poêle d’un pare-étincelles.

Centre de presse

Région Sud-Ouest le 2 septembre 2014, 12 h

Peu de dommages pour les forêts en août


Pour information :
Melanie Morin, agente à l'information
819 449-4271

Malgré être intervenus à 13 reprises au mois d’août, les pompiers forestiers de la base de Maniwaki de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) ont seulement du éteindre 0,1 hectare de forêt. Des 13 incidents qui ont touché la forêt, 5 ont été déclenchés par la foudre et les 8 autres par les activités de récréation. Jusqu’à présent, le bilan pour la base de Maniwaki s’élève à 64 incendies, ce qui est bien au-dessous de la moyenne de 152. L’occurrence des incendies est effectivement à la baisse en 2014, cependant il est trop tôt pour faire un bilan final, car la saison de protection ne se termine qu’en novembre!

Méfions-nous de l’automne
Malgré le changement de température associé avec ce temps de l’année, il ne faut pas devenir insouciant avec l’utilisation du feu en forêt. En moyenne, la SOPFEU combat 35 incendies chaque mois de septembre. Avec l’assèchement des feuilles, quelques heures d’ensoleillement suffisent pour faire grimer l’indice de danger d’incendie. Au cours de l’automne, un bon nombre d’activités sont pratiquées en forêt. Avant de partir à l’aventure, nous vous conseillons de vérifier l’indice de danger d’incendie afin de protéger votre terrain de jeu.

La baisse d’activité permet l’entraide
Dame nature semble avoir donné un répit à nos forêts cet été, mais c’est tout le contraire dans l’Ouest canadien. Aux prises avec de nombreux incendies de forêt d’importance, la Colombie-Britannique a demandé l’aide de ses collègues à travers le Canada. À trois reprises cet été, des contingents de la base de Maniwaki ont prêté main-forte dans cette province. Des pompiers forestiers, des agents de protection et une agente à l’information ont participé à des échanges organisés dans le cadre d’un Accord d’aide mutuelle fait via le Centre interservices des feux de forêt du Canada (CIFFC).

Bilan de la saison 2014
À ce jour, la base de Maniwaki a combattu 64 incendies de forêt pour une superficie détruite de 65,5 hectares, alors que la moyenne régionale des 10 dernières années à la même date est de 152 incendies pour une superficie de 4 586,2 hectares. Au Québec, dans la zone de protection intensive, la SOPFEU a combattu 229 incendies pour des pertes de 398,2 hectares. La moyenne dix ans est de 543 incendies et 100 942,9 hectares.

Pour plus de statistiques, cliquez ici.