Pour signaler un incendie de forêt, composez le 1 800 463-3389 (FEUX).

Faites une zone coupe-feu de 10 m autour de votre chalet en retirant les matières inflammables.

Laissez 5 m entre vos arbres et élaguez-les de 2 m à partir du sol.

Pour les murs de votre chalet, privilégiez la tôle ou la brique.

Munissez votre cheminée ou votre poêle d’un pare-étincelles.

Centre de presse

Région Sud-Ouest le 15 juin 2011, 11 h

Nord-Ouest Danger d’incendie extrême


Source :
Robert Lemay, agent à l'information

Pour information :
Québec
Éloïse Richard, agente à l'information
Marie-Louise Harvey, agente à l'information
Gérard Lacasse, coordonnateur à l'information
418 871-3341

Baie-Comeau
Chantal Perreault, agente à l'information
418 295-2300

Roberval
Josée Poitras, agente à l'information
Marcel Trudel, préposé à l'information
418 275-6400

Maniwaki
Melanie Morin, agente à l'information
819 449-4271

Val-d'Or
Robert Lemay, agent à l'information
819 824-4100

Le danger d'incendie continue sa progression dans les forêts, particulièrement dans la portion située au nord de la région. Le secteur de Matagami montre déjà un degré d'assèchement extrême. La présence du soleil et les températures chaudes des prochains jours favoriseront également une hausse du danger dans les forêts plus au sud.
Les quantités de précipitations ont été faibles au cours des dernières semaines. Le contenu en humidité du feuillage des conifères est à son plus bas à cette période de l'année. La moindre étincelle peut facilement embraser la forêt. La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) invite donc les travailleurs forestiers et les amateurs de plein air à faire preuve d'une vigilance soutenue, lors de leurs activités.
Situation actuelle
Il n'y a aucun incendie en activité présentement en région. L'indice de danger d'incendie varie d'élevé à extrême sur une grande partie du territoire. Seule la région du Témiscamingue montre un degré d'assèchement modéré.
Depuis avril 2011, il y a eu 38 incendies de forêt combattus en Abitibi-Témiscamingue et au Nord-du-Québec pour une superficie détruite de 44,5 hectares. L'an dernier à la même période, 82 feux avaient détruit 20 218 hectares. La moyenne régionale au cours des dix dernières années est de 48 interventions et 11 349 hectares incendiés.