Pour signaler un incendie de forêt, composez le 1 800 463-3389 (FEUX).

Faites une zone coupe-feu de 10 m autour de votre chalet en retirant les matières inflammables.

Laissez 5 m entre vos arbres et élaguez-les de 2 m à partir du sol.

Pour les murs de votre chalet, privilégiez la tôle ou la brique.

Munissez votre cheminée ou votre poêle d’un pare-étincelles.

Centre de presse

Tout le Québec le 4 mai 2015, 11 h

Les craintes de la SOPFEU étaient fondées


Source : Marie-Christine Arseneau, agente à l’information

Information :

Québec
Éloïse Richard-C., agente à l'information
Marie-Christine Arseneau, agente à l’information
418 871-3341

Baie-Comeau
Mike Minville, agent à l'information
418 295-2300

Roberval
Josée Poitras, agente à l’information
Marcel Trudel, préposé à l'information
418 275-6400

Maniwaki
Melanie Morin, agente à l’information
819 449-4271

Val-d’Or
Robert Lemay, agent à l'information
819 824-4100

Durant la fin de semaine, 50 incendies ont éclaté dans la province. Tous ont été causés par l’homme et la majorité d’entre eux sont dus au brûlage de rebuts et d’herbes. Des 50 cas enregistrés, 16 sont toujours actifs.

Vendredi dernier, la SOPFEU suggérait d’éviter tout brûlage et de redoubler de prudence. Malgré la mise en garde, plusieurs feux ont été enregistrés, atteignant plus de 60 hectares de végétation.

On prévoit des températures chaudes pour les prochains jours. Les conditions climatiques sont donc toujours propices au déclenchement d’un incendie. Même après le passage d’averses, il ne suffit que de quelques heures d’ensoleillement pour augmenter considérablement les risques. La SOPFEU rappelle à la population qu’il est important de rester vigilant.

Depuis l’arrivée du printemps, on dénombre 78 incendies et 80,8 hectares de forêt affectés dans la zone de protection intensive. Habituellement, on compte une moyenne de 80 feux et de 69,8 hectares touchés à ce moment de l’année. Jusqu’à présent, aucun incendie n’a été détecté dans la zone de protection nordique.