Pour signaler un incendie de forêt, composez le 1 800 463-3389 (FEUX).

Faites une zone coupe-feu de 10 m autour de votre chalet en retirant les matières inflammables.

Laissez 5 m entre vos arbres et élaguez-les de 2 m à partir du sol.

Pour les murs de votre chalet, privilégiez la tôle ou la brique.

Munissez votre cheminée ou votre poêle d’un pare-étincelles.

Centre de presse

Région Centre-Nord le 3 juillet 2012, 9 h

En juin, moins de feux que la moyenne


Source : Marcel Trudel, préposé à l'information

Pour information :
Josée Poitras, agente à l'information
Marcel Trudel, préposé à l'information
418 275-6400

Roberval, mardi 3 juillet, 9 heures – Comparativement à la moyenne des dix dernières années qui dénombre 69 incendies ayant détruit 26 248 hectares, le mois de juin 2012 a été relativement calme au chapitre des incendies de forêt dans la région centre. 30 incendies ont dévoré 54,9 hectares de forêt. 60 pourcent de ceux-ci sont attribuables à la négligence humaine et ce sont les opérations forestières qui en ont causé le plus grand nombre suivi par les activités de récréation et des résidants en milieu forestier. La foudre a allumé 12 incendies qui ont brûlé 54,3 hectares. Heureusement, la pluie abondante qui accompagnait les cellules orageuses a largement contribué à limiter les dégâts.

Pour consulter les statistiques, cliquer ici

Un conseil aux vacanciers qui séjourneront en forêt en juillet

Quelques jours d’ensoleillement jumelés à un vent soutenu suffisent pour assécher le combustible forestier, particulièrement en terrain découvert comme les vieux brûlés et les anciens bûchés. La prudence est toujours de rigueur. Un feu de camp mal éteint ou un mégot encore allumé jeté sur la végétation sont des causes souvent répertoriées en juillet.

La SOPFEU rappelle aussi que les VTT sont des équipements qui peuvent provoquer un début d’incendie s’ils sont mal nettoyés. À la suite d’une longue exposition à une chaleur intense, les débris de végétaux accumulés dans les interstices du moteur peuvent s’enflammer, tomber sur sol végétal et ainsi allumer un nouvel incendie. Enlever ces matières constitue un moyen efficace pour éviter le pire.

Actuellement, il n’y a que 2 incendies en activité au Québec et depuis le début de la saison, la SOPFEU a combattu 376 incendies qui ont détruit 38 252,2 hectares de forêt. La moyenne des 10 dernières années dénombre, à la même période, 359 incendies ayant détruit 109,215 hectares de forêt.