Pour signaler un incendie de forêt, composez le 1 800 463-3389 (FEUX).

Faites une zone coupe-feu de 10 m autour de votre chalet en retirant les matières inflammables.

Laissez 5 m entre vos arbres et élaguez-les de 2 m à partir du sol.

Pour les murs de votre chalet, privilégiez la tôle ou la brique.

Munissez votre cheminée ou votre poêle d’un pare-étincelles.

Centre de presse

Région Sud-Ouest le 4 juillet 2012, 8 h

Bilan juin : Les pompiers forestiers toujours au travail


Pour information :
Melanie Morin
819 449-4271

Avec le beau temps continuellement au rendez-vous dans le sud de la province, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) demeure sur un pied d'alerte. Le nombre d'incendies combattus par la base de Maniwaki est toujours au dessus de la moyenne. Les régions de l'Outaouais et des Laurentides ont été particulièrement touchées. Chaque région rapporte les mêmes statistiques, c'est-à-dire 53 incendies de forêt à ce jour, alors que la moyenne s'élève à environ 30 feux.

La foudre des orages qui ont accompagné les vagues de chaleur en juin a donné du fil à retordre aux pompiers forestiers ce dernier mois. En revanche, il est important de noter que 54 % des incendies combattus ce mois-ci sont attribuables aux activités humaines, précisément les activités de récréation.

Un conseil aux vacanciers qui séjourneront en forêt en juillet

Contrairement aux autres régions du Québec, le sud-ouest de la province a reçu peu de précipitations au cours des dernières semaines. Les prévisions météorologiques annoncent une autre canicule pour les prochains jours. La prudence est toujours de rigueur. Un feu de camp mal éteint ou un mégot encore allumé jeté sur la végétation sont des causes souvent répertoriées en juillet.

La SOPFEU rappelle aussi que les VTT sont des équipements pouvant provoquer un début d'incendie s'ils sont mal nettoyés. À la suite d'une longue exposition à une chaleur intense, les débris de végétaux accumulés dans les interstices du moteur peuvent s'enflammer, tomber sur un sol végétal et ainsi allumer un nouvel incendie. Retirer ces matières constitue un moyen efficace pour éviter le pire.

Bilan de la saison 2012

À ce jour, la base de Maniwaki a combattu 139 incendies de forêt pour une superficie détruite de 22 150,6 hectares, alors que la moyenne régionale des cinq dernières années à la même date est de 96 incendies pour une superficie de 5 361,7 hectares.


Document attaché

Document