Pour signaler un incendie de forêt, composez le 1 800 463-3389 (FEUX).

Faites une zone coupe-feu de 10 m autour de votre chalet en retirant les matières inflammables.

Laissez 5 m entre vos arbres et élaguez-les de 2 m à partir du sol.

Pour les murs de votre chalet, privilégiez la tôle ou la brique.

Munissez votre cheminée ou votre poêle d’un pare-étincelles.

Centre de presse

Région Nord-Ouest le 6 juin 2012, 9 h

Activités humaines et foudre: cocktail explosif en mai


Pour information:
Robert Lemay, agent à l'information
819 824-4100

Les activités humaines et la foudre se partagent à parts égales le nombre d’incendies combattus dans la région au cours du mois de mai. La carence en précipitations qui touche l’ouest de la province depuis le début du printemps aura favorisé l’éclosion de 77 feux en forêt, dont 40 sont reliés directement à des négligences ou des malchances de la part des divers utilisateurs de la forêt. De ce nombre, le plus dévastateur a détruit près de 19 000 hectares dans le secteur du camp forestier Trevet, à 130 kilomètres à l’est de la ville de Senneterre.

Deux MRC ont particulièrement été touchées au cours du dernier mois. La Vallée-de-l’Or montre un bilan de 15 incendies allumés par la foudre et 13 par des activités humaines pour une superficie détruite de 20 522 hectares. Outre le secteur Trevet, la région du réservoir Cabonga dans la réserve faunique La Vérendrye a été touchée par des feux allumés par la foudre. La MRC du Témiscamingue vient en deuxième place avec 12 incendies provoqués par la foudre et sept de cause humaine pour des pertes de 73 hectares.

Pas un record, mais…

Bien que le bilan de mai soit imposant avec 77 incendies et 23 829 hectares détruits, il ne s’agit pas d’un record. Les saisons 1986, 2005, 2007 et 2010 ont été plus actives. Les efforts soutenus de lutte de la part des pompiers forestiers régionaux ont permis de contrôler rapidement bon nombre de feux. Mais devant la charge de travail qui ne cessait d’augmenter de jour en jour, des ressources supplémentaires de Roberval, Maniwaki ainsi que des provinces de la Colombie-Britannique et de l’Alberta sont venues en renfort.

Ce qu’il faut retenir du mois de mai, c’est que les 40 incendies de cause humaine qui ont détruit plus de 19 000 hectares étaient évitables. Avec un danger d’incendie en forêt qui risque de rester plus élevé que la normale si le manque de précipitations régulières demeure, la vigilance de tous sera nécessaire lors des activités en forêt.

Bilan

Depuis le début de la saison 2012, 101 incendies ont été combattus dans notre région pour des pertes de 23 892 hectares. La moyenne dix ans est de 36 incendies et 10 045 hectares incendiés.

Consulter le tableau