Build a fire break by removing flammable materials within a 10-m radius.

Leave 5 m between your trees and prune off branches from the ground up to 2 m.

Choose non-flammable materials such as sheet metal or bricks for your walls.

Equip your chimney or wood stove with a fire screen to protect against sparks.

Choose a roof made of metal or fibreglass.

New releases

North-West October 1th 2015,8 h

Troisième saison consécutive sous la moyenne


Pour information:
Robert Lemay, agent à l'information
819 824-4100

En septembre, les pompiers forestiers de la base de Val-d’Or de la Société de protection des forêts contre le feu sont intervenus à 5 reprises sur des incendies qui ont brûlé un total de 1,8 hectare. Le feu le plus important a été provoqué lors d’une randonnée de VTT hors sentier dans le secteur de La Motte. Des matières végétales en contact avec les pièces chaudes du véhicule seraient à l’origine de l’incendie. L’intervention des randonneurs, des pompiers municipaux et de la SOPFEU a permis de limiter les dégâts à un hectare. Les quatre autres feux sont également reliés à des activités humaines lors de travaux forestiers, de travaux industriels, d’un feu de cuisson et d’un autre incident avec un VTT.

Faits marquants de la saison

La saison de protection qui s’achève est la troisième consécutive où le bilan régional est sous la moyenne dix ans. Au total, 51 incendies ont été recensés pour des pertes de 173 hectares. La moyenne depuis 1995 est de 134 feux pour une superficie incendiée de 18 498 hectares. Bien que la région ait enregistré du temps frais et pluvieux au printemps, c’est au mois de mai que le plus grand nombre d’interventions s’est produit avec 16 et une superficie affectée de 33 hectares. La majorité de ces feux étaient reliés à du brûlage de nettoiement par les résidents et auraient pu être évités.

La foudre a été peu active au cours de l’été ce qui contribue au bon résultat présenté. L’élément naturel a allumé 19 incendies, dont 8 dans la journée du 27 juin. C’est lors de cet épisode que le feu le plus important de la saison a été combattu, soit 111 hectares à la hauteur de la rivière Nottaway, au nord de Matagami. Le retour de la chaleur à compter de la fin juillet n’a pas eu de conséquences majeures avec 7 feux en août et 5 en septembre pour un total de 6,5 hectares brûlés. Bien que les activités humaines soient responsables de la majorité des interventions, les amateurs de plein air ont tout de même été prudents au cours de cette période marquée par plusieurs journées chaudes sans précipitations. Cette vigilance devra se poursuivre en octobre alors que les chasseurs seront nombreux dans les forêts de la région.

Section nordique

Même constat pour la partie Baie-James de la zone de protection nordique alors que les 8 incendies et les 18 834 hectares en perte sont nettement sous la moyenne dix ans qui est de 32 feux et une superficie de 146 831 hectares.
Un seul incendie a demandé une intervention près d’Eastmain afin de protéger la route d’accès, la ligne d’alimentation électrique et les infrastructures de la communauté.

Pour plus de statistiques, cliquez ici.