Build a fire break by removing flammable materials within a 10-m radius.

Leave 5 m between your trees and prune off branches from the ground up to 2 m.

Choose non-flammable materials such as sheet metal or bricks for your walls.

Equip your chimney or wood stove with a fire screen to protect against sparks.

Choose a roof made of metal or fibreglass.

New releases

Quebec April 26th 2013,11 h

Plusieurs jours de beaux temps annoncés : la SOPFEU demande la vigilance


Pour information: 

Québec 
Éloïse Richard, agente à l'information
Laurie Couture, agente à l'information
Marie-Hélène Bernier, agente à l'information
Gérard Lacasse, coordonnateur à l'information
418 871-3341

Roberval 
Josée Poitras, agente à l’information
Marcel Trudel, préposé à l'information
418 275-6400

Maniwaki
Melanie Morin, agente à l'information
819 449-4271

Val-d’Or
Robert Lemay, agent à l'information
819 824-4100


La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) émet un appel à la prudence concernant le danger d'incendie élevé dans plusieurs régions du Québec, principalement dans le Centre-Sud du Québec. La saison de protection est bel et bien commencée, 27 incendies menaçant la forêt ont déjà été signalés à la SOPFEU. Ces incendies ont affecté une superficie totale de 16,4 hectares de forêt et ils sont tous reliés à des activités humaines, entre autres les brûlages printaniers.

Bien qu'on ait connu des précipitations cette semaine, le soleil et la chaleur sont de retour pour plusieurs jours et ils contribuent déjà à augmenter le danger d'incendie. En effet, le secteur Centre-Sud, qui englobe les régions de Beauce-Appalaches, de Québec, de l'Estrie, du Centre-du-Québec, de Maskinongé-Les Chenaux et Portneuf, affiche un danger d'incendie élevé. On ajoute à cela les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Montérégie, le nord de Montréal, le Bas St-Laurent et la Baie-des-Chaleurs.
Au printemps, avant l'apparition de la nouvelle végétation, quelques heures d'ensoleillement suffisent à assécher les sols. La forêt environnante devient donc extrêmement vulnérable. En terrain dégagé, l'herbe, les feuilles mortes et les broussailles sont très propices à la propagation des flammes.

Plusieurs d'entre vous profiteront de cette fin de semaine pour faire un grand ménage en brûlant de l'herbe sèche, des branches ou des rebuts. L'assèchement des combustibles au sol peut changer rapidement à ce temps de l'année sous l'effet du soleil et du vent ce qui demande une grande vigilance. Sachez qu'en un rien de temps, une bourrasque de vent peut emporter votre brûlage et propager le feu sur de grandes distances.

Nettoiement au printemps, les options!

Lors du nettoiement de votre terrain, évitez de brûler vos rebuts. Le compost est l'alternative par excellence pour vous débarrasser des herbes et feuilles mortes. Écologique et sans risque pour la forêt, cette méthode simple est aussi un bon moyen d'enrichir votre terrain et votre jardin par la suite. De plus, le service de gestion des matières végétales est une autre option qu'offrent plusieurs municipalités. Cela vous évite de prendre des risques inutiles.

Si après l’évaluation de ces options, le brûlage est nécessaire, vérifiez auprès de votre municipalité les règlements de brûlage qui régissent votre secteur. Attendez également le plus tard possible en journée, lorsque l’humidité augmente, ce qui tend à faire diminuer le danger d’incendie.

La SOPFEU vous rappelle d’être vigilant afin de minimiser les risques d’incendie de forêt !