TABLES DES MATIÈRES


Activités de représentation en 2014

La réunion des commissaires de la NFFPC

Smokey Bear a fêté ses 70 ans

Wildland Fire Canada

Robert Ferland remporte l'Excellence in Wildfire Prevention Award

Le calendrier de prévention de la SOPFEU a fait son temps!

Du nouveau pour les employés de la SOPFEU : des chemises de représentation

EGFM : pour les situations qui chauffent

Optimisation des infrastructures permanentes d’intervention

Plan spécial de protection de la zone nordique de l’Est

 

La SOPFEU

Optimiser la protection des forêts contre l'incendie pour assurer la pérennité du milieu forestier au bénéfice de la collectivité, au meilleur coût possible.






Activités de représentation en 2014

Par le biais d’activités de représentation ciblées dans son Plan de prévention 2013-2015, la SOPFEU a été en mesure de transmettre ses messages de prévention. En plus de faire connaître la mission de la SOPFEU, ces activités permettent de conscientiser la population aux différentes sources d’ignition des feux de cause humaine et d’éduquer sur les pratiques sécuritaires avec l’utilisation du feu en forêt ou à proximité de celle-ci.

Salon de la forêt à Québec

La SOPFEU a ensuite participé au Salon de la forêt de Québec qui se tenait du 17 au 19 janvier au Centre de foires ExpoCité de Québec. En plus de rencontrer de nombreux amateurs de plein air, ce salon a permis d’établir un contact important avec des travailleurs et des professionnels de la forêt. De plus, plusieurs sacs à eau ont été distribués parmi les 350 personnes qui ont participé à un jeu-questionnaire.

Salon Nautique et Plein Air de l’Outaouais

La SOPFEU a participé à titre d’exposant au Salon Nautique et Plein Air de l’Outaouais qui a eu lieu du 6 au 9 mars au Complexe Branchaud-Brière à Gatineau. 520 visiteurs ont été réceptifs aux messages de prévention transmis. Le but était de prendre contact avec les amateurs de plein air de l’Outaouais afin de diminuer le nombre de feux de récréation dans cette région.

Salon Expert Chasse, Pêche et Camping de Québec

Par ailleurs, la SOPFEU était présente à titre d’exposant au Salon Expert Chasse, Pêche et Camping de Québec qui se tenait également au Centre de foires ExpoCité du 20 au 23 mars. Plus de 620 personnes ont visité le kiosque de la SOPFEU lors de cette fin de semaine.

Salon Espace printanier à Sherbrooke

La base de Roberval a participé au salon Espace printanier du 4 au 6 avril au Centre de foires de Sherbrooke. La problématique des feux de printemps en Estrie a été discutée avec la centaine de visiteurs. Cette activité de prévention visait particulièrement cette région qui présente une problématique des feux de résidants au printemps.

Exposition « Les accros de la forêt » à Val-Jalbert


Finalement, pour une troisième année consécutive, la SOPFEU était présente du 21 juin au 8 août au Village historique de Val-Jalbert, dans le cadre de l’exposition « Les accros de la forêt » organisée et animée par l’Association forestière du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Nous profitons toujours de cette vitrine pour y présenter des messages de prévention destinés aux usagers de la forêt. En plus du matériel de prévention et des informations relatives à notre site Internet, un panneau indiquant le danger d’incendie était mis à jour quotidiennement par les animateurs du kiosque. Plus de 5000 personnes sont entrées en contact direct avec les animateurs du kiosque afin de prendre des informations sur l’ensemble de la gestion et de la protection de la forêt québécoise.

Barrage de sensibilisation à Val-d’Or

Les 9 et 10 octobre, des employés de la base de Val-d’Or ont participé à un barrage de sensibilisation à l’ouverture de la chasse à l’orignal à la carabine dans le secteur de Senneterre en Abitibi. Cette activité s’est déroulée grâce à la collaboration des compagnies forestières Tembec et Résolu, la Sûreté du Québec et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Le dépliant régional « Un chasseur chassant chassé » a été remis aux 825 personnes qui ont passé le barrage de sensibilisation.

La réunion des commissaires de la NFFPC

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) et la SOPFEU ont été les hôtes de la rencontre annuelle des commissaires de la Northeastern Forest Fire Protection Commission (NFFPC). Cette réunion des administrateurs des organisations de protection du nord-est de l’Amérique du Nord a eu lieu les 5 et 6 août 2014 dans la ville de Québec. Ce fut l’occasion pour ces gestionnaires des provinces et États voisins de discuter et d’améliorer leurs méthodes et pratiques concernant la suppression et la prévention des incendies de forêt. Les commissaires ont visité les locaux de la SOPFEU, du Service aérien gouvernemental et l’hôtel du Parlement du Québec.

Smokey Bear a fêté ses 70 ans

Le 9 août 2014, nos voisins américains ont souligné les 70 ans de Smokey Bear, personnage reconnu à travers le monde pour son message de prévention concernant les incendies de forêt « Only you can prevent! ». Plusieurs activités ont eu lieu afin de célébrer cette emblématique mascotte. D’ailleurs, la Prevention Education Working Team de la NFFPC avait réservé la montgolfière Smokey Bear dans le cadre du Hot Hair Balloon Festival and Fair de Hillsborough au New Hampshire qui s’est déroulé du 17 au 20 juillet 2014. Pour connaître les autres activités, visitez le site Internet www.smokeybear.com/.

Wildland Fire Canada

Du 7 au 9 octobre 2014 avait lieu la 3e édition du Wildland Fire Canada à Halifax en Nouvelle-Écosse. Cette rencontre est l’occasion pour les chercheurs et les professionnels de la protection des forêts d’échanger sur les récentes recherches concernant les incendies, leurs effets et les meilleures pratiques en gestion d’incendies de forêt. Les gens qui ont assisté aux conférences ont pu notamment, en apprendre davantage sur le traitement de l’eau potable dans les régions sujettes aux feux de forêt et les meilleures pratiques de communication publique concernant les incendies de forêt. De plus, ils ont appris comment prédire la fin de la saison des feux de printemps. La SOPFEU et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ont participé activement à cet événement bisannuel. Pour en connaître davantage, consultez le site Web www.WildlandFireCanada.ca.

Robert Ferland remporte l'Excellence in Wildfire Prevention Award

La Northeastern Forest Fire Protection Commission (NFFPC) a décerné l'Excellence in Wildfire Prevention Award à un Québécois cette année. La présidente Betty Little, sénatrice de l’État de New York, et le directeur général de la NFFPC, Thomas Parent, ont remis une plaque à Monsieur Robert Ferland lors du banquet des commissaires au Manoir Montmorency. Cette reconnaissance est remise à une personne ou à une organisation s'étant particulièrement illustrée par son travail en prévention des incendies de forêt.

Robert Ferland est un grand collaborateur de longue date de la SOPFEU. Directeur du marketing et de la promotion des loisirs de plein air pour des entreprises majeures dans le domaine, il a commencé sa collaboration avec la SOPFEU il y a plus de quinze années. Depuis, Monsieur Ferland et les entreprises avec lesquelles il est associé procurent à la SOPFEU des opportunités exceptionnelles de prévention des incendies de forêt : salons, chroniques, articles, capsules d’information dans des revues et à la radio. La valeur monétaire de cette contribution à la prévention des incendies de forêt se chiffre à plusieurs centaines de milliers de dollars, un exemple malheureusement peu commun.

Rappelons que la NFFPC regroupe 15 organismes représentant les États américains et les provinces canadiennes du Nord-Est américain, dont le Québec.

Félicitations à Monsieur Ferland pour son dynamisme et sa contribution à la prévention des incendies de forêt au Québec!

Le calendrier de prévention de la SOPFEU a fait son temps!

La SOPFEU ne publiera plus son calendrier de prévention. Pendant plus de quinze années, le calendrier de la SOPFEU a été distribué à nos membres corporatifs, à des collaborateurs nous aidant dans la prévention de même qu’à des organisations municipales. Chaque année, une équipe dédiée à la conception du calendrier déployait beaucoup d’énergie à développer des thèmes originaux de prévention qui ont maintes fois fait l’objet de compliments, entre autres des partenaires de la protection canadiens et américains.

Bien que les commentaires étaient généralement positifs à l’égard de cet outil de prévention, il n’en demeure pas moins que l’affichage public de nos calendriers de prévention subissait une grande diminution au fil des ans. Également, force est de constater que les nouvelles technologies et applications mobiles ont éclipsé l’usage des calendriers muraux et agendas papier.

De plus, les coûts associés au calendrier, notamment les augmentations successives des frais postaux, n’ont cessé d’anéantir les efforts mis à la réduction des frais de production. Cette année, il en aurait coûté deux fois plus pour expédier le calendrier que pour le produire. Tourner la page sur le dernier calendrier papier de prévention devenait la seule option possible.

Notre équipe de prévention travaille sur d’autres concepts d’outils de prévention répondant aux tendances dans la foulée du développement technologique. Nous profitons de l’occasion pour remercier tous ceux qui ont affiché fièrement nos calendriers, un geste de prévention qui a marqué le temps!

Du nouveau pour les employés de la SOPFEU : des chemises de représentation

La SOPFEU fournit et exige le port de vêtements de protection résistants au feu lors du combat des incendies de forêt. C’est une question de santé et de sécurité. Les employés de la SOPFEU ont aussi des affectations autres que le combat des incendies de forêt, notamment des interventions de présuppression et de prévention. Lors de ces interventions, les employés de la SOPFEU ne portent pas le vêtement de suppression, soit la chemise rouge et le pantalon bleu en Nomex.

La Direction des ressources humaines a répondu positivement à une demande récurrente du personnel pour un vêtement qui permettrait d’identifier le personnel lors d’autres travaux que la suppression. Cette demande a été acceptée en raison des effets positifs soulignés par le personnel tels que la reconnaissance, la fierté et le sentiment d’appartenance à l’organisation.

Une chemise de représentation a donc été offerte aux membres du personnel qui le souhaitaient. De plus, les employés pouvaient faire l’achat de chemises additionnelles s’ils le désiraient. L’accueil de cette décision a été positif, la majorité des employés ayant acheté plus d’une chemise afin d’en avoir suffisamment pour couvrir leurs besoins.


EGFM : pour les situations qui chauffent

En 1995, la SOPFEU connait une saison difficile. Elle doit composer avec de multiples situations qui imposent une charge exigeante de travail pendant laquelle toutes les ressources sont sollicitées. C’est ainsi que, l’année suivante, deux équipes de gestion de feux majeurs (EGFM) sont formées et intégrées aux opérations. Il suffisait alors qu’une base en fasse la demande et voilà que l’une d’elles (souvent les deux) se mobilisait pour répondre à la demande.

Déterminées à atteindre l’excellence, elles se sont naturellement inscrites dans un processus d’amélioration continuelle par une série d’analyses et d’évaluations tant à l’interne qu’à l’externe. Chaque printemps, ces équipes se réunissent pour rafraîchir, bonifier et harmoniser leurs méthodes et leurs pratiques. Elles devaient hausser les standards d’opération. La multiplication des échanges avec d’autres agences exigeait aussi de les uniformiser à ceux du reste du Canada et des États-Unis, d’où l’intérêt d’adopter le modèle du Système de commandement d’intervention (SCI).

C’est par les équipes de gestion de feux majeurs que ce système s’est implanté de façon graduelle. De telle sorte qu’aujourd’hui, chacune des bases se l’est approprié. De cette façon, il sera beaucoup plus facile de faire des échanges unitaires entre les bases et de composer des équipes de gestion.

La SOPFEU a affecté des ressources exclusives à la coordination de l’EGFM, aujourd’hui composée par une équipe de trois personnes. Il appartient à la Direction des opérations régionales d’orienter la suite des choses.

Il est important de saluer tous les efforts qui ont été fournis par chacune des personnes qui, jusqu’ici, ont participé aux progrès de ces équipes. Des contributions aussi personnelles que collectives qui auront permis à la SOPFEU d’enrichir une expertise reconnue autant à l’extérieur de ses frontières que par ses membres.

Voici quelques éléments marquants de l’équipe de gestion des feux majeurs. En 2002, elle évacue son campement à l’approche d’un incendie de forêt dans le secteur du camp forestier Jean-Charles, situé à quatre heures de Saguenay. Lors de cette même année, plusieurs feux de forêt font rage près du camp Daniel au Saguenay-Lac-Saint-Jean. En raison de la trop grande intensité de ces incendies et pour la sécurité de son personnel, l’EGFM décide d’attaquer seulement les nouveaux feux dans ce secteur. Durant la saison 2007, elle intervient sur le plus important incendie pour la base de Val-d’Or en zone intensive, soit celui près de Senneterre qui a affecté plus de 630 kilomètres carrés de forêt. En 2010, l’EGFM ne manque pas de travail. En effet, elle doit combattre l’incendie près du lac Smokey, situé au sud du Lac-Saint-Jean. Ce feu sera très médiatisé en raison de sa superficie évaluée à plus de 107 000 hectares, ce qui lui donne le titre du plus important feu jamais combattu par la SOPFEU dans la zone intensive.

Optimisation des infrastructures permanentes d’intervention

Dans son Plan stratégique 2012-2015, l’un des objectifs de la SOPFEU est de s’assurer de disposer d’infrastructures et de services nécessaires au déploiement de ses effectifs affectés au combat des incendies de forêt.

Afin d’intervenir le plus rapidement possible, il est important de pouvoir déployer des ressources nécessaires sur l’ensemble du territoire québécois. Lors d’activités de suppression, la proximité des ressources (humaines et matérielles) du lieu de l’intervention est un élément prépondérant dans l’optimisation des opérations.

Le manque d’infrastructures dans certains secteurs occasionne de longs temps de transport, ce qui est un frein à un déploiement optimal et diminue considérablement l’efficacité de l’intervention lors de la phase de combat. De plus, le manque d’infrastructures limite la possibilité d’assigner des ressources à une intervention en raison de la capacité de gîtes et couverts inadéquats.

Plus d’un million de dollars ont été investis dans les infrastructures permanentes en 2014 dans le but d’améliorer notre occupation sur le territoire. Voici les travaux qui ont été réalisés à divers endroits au Québec.

Bonnard :

- Ajout d’un dortoir pour 30 personnes
- Ajout d’un entrepôt avec buanderie, salle de lavage et de séchage
- Ajout d’une salle d’attente et de toilettes
- Agrandissement de la salle à manger

Labrieville :

- Étude d’impact réalisée : la SOPFEU peut s’y installer

Parent :

- Ajout de deux dortoirs pour permettre une capacité de 30 personnes
- Construction d’héliports
- Ajout d’une salle d’attente
- Ajout d’une salle de lavage avec toilettes

Chic-Chocs :

- La SOPFEU s'y installe
- Location d’un bureau pour y opérer les feux
- Entente avec les gîtes et auberges de Murdochville pour loger les employés

Plan spécial de protection de la zone nordique de l’Est

En 2014, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a demandé à la SOPFEU de proposer et mettre en œuvre un plan spécial d’organisation pour le territoire nordique de l’Est. Le plan accepté consistait à mettre en place une organisation minimale afin d’assurer la prévention, la détection, la surveillance et la recommandation d’interventions pour les incendies de forêt menaçant les communautés dans les secteurs de la Minganie, du golfe du Saint-Laurent, de Fermont et de Schefferville.

La SOPFEU a rendu accessible sur son site Internet l’information sur les dangers d’incendie et tous les incendies de forêt, autant de la zone de protection intensive que nordique. Elle a émis des avis sur les conditions d’inflammabilité des forêts de même que proposé des mesures préventives en région nordique lors des situations plus critiques.

La SOPFEU a formé une petite équipe chargée de sensibiliser les communautés aux dangers des incendies, de surveiller et prévoir l’évolution des feux et d’informer les responsables locaux.

En somme, la SOPFEU assure pour la zone nordique de l’Est :


• La diffusion du danger d’incendie et de messages de prévention durant la saison de protection

• Des contacts réguliers avec les responsables et les résidants des communautés

• La diffusion du matériel de prévention aux communautés

• La détection et la surveillance aériennes des incendies en vue de protéger les communautés sur le territoire de la Minganie, du golfe du Saint-Laurent, de Fermont et de Schefferville en fonction des conditions météorologiques et des indices d'inflammabilité

• L’intervention sur les incendies menaçant les communautés.